Zeste de diet dieteticienne nutritionniste Versailles Viroflay 78 Yvelines
Annaïck Ronarch
Diététicienne Nutritionniste

06 79 46 48 85

J’aime pas les légumes……

Beurk ! J’aime pas! C’est pas bon ! Vos enfants grimacent devant les légumes et refusent d’y goûter ?

Parfois ils acceptent tant bien que mal d’en goûter une microscopique bouchée qui va tourner et retourner dans leur petite bouche.

Mais que leur arrive-t-il ? Ils « souffrent » de néophobie alimentaire mais ne vous inquiétez pas, vos loulous ne sont pas malades !

Mais qu’est ce donc la néophobie?

Il s’agit de la peur des nouveaux aliments et ce n’est en aucun cas un caprice ! Ce comportement alimentaire est normal et apparaît souvent vers 2 ou 3 ans même chez des enfants qui mangeaient pourtant de tout.

Soyez donc rassuré(e), vos enfants traversent une période tout à fait normale !

Nous sommes tous passé par là, ce qui ne nous empêche pas, devenus adultes, de manger quasi tous les aliments.

Pourquoi beaucoup d’enfants sont néophobes ? Pourquoi ce rejet porte principalement sur les légumes ? Sommes-nous tous programmés pour ne pas aimer les légumes ?

Voici en résumé quelques hypothèses que vous trouverez dans la littérature.

Naturellement, dès la naissance, l’enfant n’apprécie pas la saveur amère. Cela est universel !

Or la majeure partie des légumes ont une saveur amère, que nous, adultes, ne percevons plus.

De plus ce rejet et aussi lié à un instinct de survie, encré dans nos gênes, depuis la nuit des temps. En effet, dans la nature, les baies sauvages toxiques pour l’homme ont une saveur amère.

Enfin les enfants en bas âge ont bien compris que les légumes n’ont pas le même pouvoir rassasiant que celui des féculents, par exemple.

Trucs & astuces pour que vos bouts de choux mangent des légumes.

1er conseil : montrez l’exemple !

Ce conseil est valable dans de nombreux domaines de la vie quotidienne.

Si vous ne prenez pas de petit déjeuner il y a de forts risques que vos enfants ne petit déjeunent pas.

Si les légumes désertent votre assiette, cela est normal que vos enfants les boudent.

Les enfants sont de vraies éponges et ont tendance à reproduire les comportements qu’ils observent.

Vous voir manger des légumes avec plaisir le rassurera et progressivement il vous imitera. Une règle de base pour les repas : le même menu pour toute la famille ! CQFD.

2ème clé de la réussite : Soyez patient !

Pour qu’un légume soit apprécié par un enfant ce légume doit lui être proposé plusieurs fois afin qu’il se familiarise avec lui et qu’il commence à l’apprécier.

D’après certains spécialistes il faudrait compter une bonne douzaine de présentations avant que l’enfant s’y habitue.

Plus vous exposez l’enfant à ces aliments plus il se familiarisera avec eux et plus vous augmentez la probabilité d’acceptation.

Donc sachez être patients ! Votre persévérance sera récompensée.

Il ne s’agit pas de forcer ni de gaver mais d’insister pour qu’il goûte 1 ou 2 cuillères à chaque fois .

Mais dans tous les cas pas de chantage ( si tu ne manges pas tes épinards tu n’iras pas à l’anniversaire de Léo) ni de récompense ( si tu manges tes betteraves tu auras une glace en dessert)  ni de substitution ( bon allez, je ne vais pas te laisser comme ça, je vais te préparer des coquillettes) .

3ème astuce : Impliquez votre tête blonde dans l’achat et la préparation des repas.

Cuisiner en famille

Cela permettra progressivement de réduire et faire disparaître ses réticences.

Au moment des courses, proposez à votre bambino de choisir les fruits, légumes, de les peser et une fois rentrés à la maison de les ranger…. une façon d’impliquer l’enfant et de susciter sa curiosité.

Le jour J demandez-lui de vous aider aux fourneaux.

Oui je l’avoue, cela allongera légèrement le temps de préparation mais je vous garantis que cela en vaut vraiment la chandelle car vous gagnerez du temps de négociation et de la sérénité lors des repas.

Durant ce moment de cuisine votre enfant pourra toucher, sentir et quelle fierté, au moment de passer à table, de dire « c’est moi qui l’ai fait ».

Les marchés et les cueillettes sont de très bonnes idées pour une sortie dominicale.

Truc et astuce bonus :  N’hésitez pas à réaliser des activités ludiques comme des ateliers gustatifs où il devra reconnaître les aliments avec les yeux fermés ou bandés. Rien de tel que de découvrir par le jeu.

4ème idée : Faites travailler votre imagination : varier les formes, les présentations et les textures.

Brochettes de légumes

Les enfants aiment beaucoup manger avec leurs doigts.

Les dips de crudités sont une bonne idée ; présentez- les avec différentes sauces yaourt agrémentées d’épices, de fines herbes, de sauce tomate, …

Carottes, concombres, radis, têtes de choux fleurs, courgettes, …. s’en donneront à cœur joie de couleur, saveurs & textures.

Je suis certaine que vous avez tous testé le bonhomme dans l’assiette ! Pas de honte, si cela permet à vos loulous de manger et bien c’est tant mieux ! Pas besoin d’être Picasso.

Jouez avec les couleurs !

Smoothie de fruits

Les fruits sont également parfois boudés : les brochettes et salades de fruits sont souvent plus appréciées car de plus petits formats que le fruit entier.

5ème corde à votre arc : Pensez au jeu du cache- cache et devenez maitre en camouflage !

Pour cela, faites tourner vos méninges, rivalisez d’inventivité pour proposer les aliments sous des formes différentes.

Jonglez entre les frites de patates douces, les beignets de panais, les chips de betteraves ….

Agrémentez vos pizzas de courgettes finement coupées, de tomates cerise, …

Transformez vos traditionnelles pâtes à la bolognaise en spaghettis de carottes et courgettes.

Parfois la crème fraiche, le fromage râpé permettent de » faire passer la pilule ».

Sans oublier les lasagnes, gratin, crumble, omelettes sucrées ou salées, quiches, cakes …

Quiche aux légumes

Vous devriez même essayer de glisser quelques épinards dans des gaufres ou pancakes salés !

Les soupes sont une très bonne idée pour y incorporer des légumes peu appréciés seuls.

Les compotes permettent des duos de fruits bien appréciés des zouzous

6ème source d’inspiration : VOUS, chère lectrice, cher lecteur

N’hésitez pas à partager vos propres trucs & astuces !

J’espère que cet article vous aidera à traverser cette période de néophobie et vous permettra d’accompagner au mieux votre enfant adoré

A très bientôt pour mon prochain article sur les pique-niques mais d’ici là prenez bien soin de vous et des vôtres.